AccueilActualitésPrincesse Latifa : Son Parcours après des Années de Captivité

Princesse Latifa : Son Parcours après des Années de Captivité

En mars 2018, le monde a été sidéré par la mystérieuse disparition de la princesse Latifa, fille de l’émir de Dubaï, le cheikh Mohammed al-Maktoum. Après des années de captivité, la princesse a refait surface en 2022 à Paris, marquant ainsi un nouveau chapitre dans sa vie. À l’occasion de son 38e anniversaire, célébré le mardi 5 décembre 2023, plongeons dans son parcours post-captivité et examinons ce qu’elle est devenue.

De la Captivité à la Liberté : La Résilience de Latifa

Entre 2018 et février 2021, Latifa al-Maktoum a été retenue en captivité par son propre père, le cheikh Mohammed al-Maktoum. Cette situation a été révélée au monde par une vidéo poignante dans laquelle la princesse dénonçait sa détention. La réaction internationale a été immédiate, avec des appels à la libération de Latifa.

Peu de temps après, en février 2022, l’ambassade des Émirats arabes unis à Londres a publié un communiqué rassurant, confirmant que Latifa était prise en charge chez elle par sa famille et des professionnels de santé. L’ONU et Londres avaient demandé des preuves de vie, et le communiqué affirmait que « son état continue de s’améliorer ».

Le Nouveau Départ à Paris

À la suite de ces événements, Latifa al-Maktoum a choisi de s’installer à Paris. Dans un communiqué adressé à Sky News, elle a exprimé sa volonté de retrouver une vie normale, mettant fin aux spéculations médiatiques persistantes à son sujet. Elle a souligné son droit à une vie privée et a déclaré vivre comme elle le souhaite, voyageant librement et souhaitant la paix médiatique.

Retour à la Vie Publique : Un Message Positif

La déclaration de Latifa à son arrivée à Paris était un message clair sur sa volonté de reprendre une vie publique. Elle a souligné avoir eu une réunion positive et privée avec la haut-commissaire à Paris, affirmant son droit à la vie privée. Elle a également insisté sur son bien-être et a appelé les médias à lui permettre de vivre en paix.

Le Jugement contre l’Émir de Dubaï

En 2021, le cheikh Mohammed al-Maktoum a été reconnu coupable par la justice britannique de priver de liberté plusieurs de ses filles, dans le contexte de son divorce avec la princesse Haya de Jordanie, sa sixième épouse. Cela a jeté une lumière crue sur les pratiques au sein de la famille royale de Dubaï.

Passion pour les Chevaux : Un Trait Partagé avec son Père

Malgré son vécu difficile, Latifa a retrouvé la joie de vivre. Ses publications sur Instagram, suivies par plus de 300 000 personnes, révèlent sa passion pour les animaux, en particulier les chevaux. Cette passion est partagée avec son père, grand amateur de courses hippiques, qui avait fait l’acquisition d’un poulain de compétition pour plus de 4 millions de dollars en 2019.

Conclusion

La vie de la princesse Latifa après des années de captivité est marquée par un nouveau départ à Paris, la revendication de sa vie privée et sa passion pour les chevaux. Son histoire reste un témoignage de résilience face à l’adversité, et son retour à la vie publique est un message d’espoir pour ceux qui l’ont soutenue dans sa quête de liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisingspot_img

Popular posts

My favorites

I'm social

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner