AccueilActualitésSihem, 18 ans retrouvée morte dans la nuit dans une forêt

Sihem, 18 ans retrouvée morte dans la nuit dans une forêt

Une jeune femme de 18 ans, Sihem, a été retrouvée morte dans le département du Gard. Les autorités ont confirmé son décès et ont indiqué que le suspect a fourni des informations sur l’emplacement du corps sans vie de Sihem. Le procureur de la république a confirmé ce décès.

Une enquête en cours

Des enquêtes sont en cours pour déterminer les circonstances entourant la mort de Sihem et pour recueillir des informations sur les événements qui ont mené à ce triste développement. Les autorités travaillent pour obtenir des réponses et pour rendre justice à la mémoire de Sihem.

Les détails supplémentaires sur les circonstances exactes de la mort de Sihem et sur les personnes impliquées peuvent être rendus publics à mesure que les enquêtes progressent. Les personnes endeuillées et les proches de Sihem méritent de connaître la vérité sur ce qui s’est passé et d’être informées de tout développement futur dans l’enquête.

Un corps retrouvé sans vie

Le corps de Sihem, une jeune femme de 18 ans, a été découvert dans une forêt du Gard, près de la commune des Salles-du-Gardon. La jeune femme n’avait plus donné signe de vie depuis une semaine. Le principal suspect a finalement été arrêté grâce à ses aveux lors d’une audition avec les gendarmes de la section de recherches de Nîmes. Il a été déféré et écroué dans la nuit.

Selon les déclarations du suspect, Mahfoud H., une dispute aurait éclaté entre lui et Sihem le soir du 25 janvier. Mahfoud affirme que Sihem était amoureuse de lui mais qu’il refusait cette relation car elle était la cousine de son ex-compagne. D’après ses déclarations, Mahfoud aurait tenté de faire taire Sihem en la bâillonnant, ce qui aurait entraîné sa mort par étouffement. Ces déclarations devront être confirmées par les enquêtes et l’autopsie.

Confidences du principal suspect

« J’ai assisté un homme qui a décidé d’affronter sa lourde responsabilité dans la disparition de Sihem et faire cesser un suspense insoutenable pour ses proches en guidant les enquêteurs. Il sait que sa faute n’est pas pardonnable mais son silence n’aurait fait que l’aggraver », a confié récemment Me Jean-Marc Darrigade, avocat de Mahfoud H.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisingspot_img

Popular posts

My favorites

I'm social

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner